Deadpool_film_2016_marvel-671

BOX-OFFICE US : DEADPOOL continue d’écraser la concurrence

Non classé
Share Button

Deadpool_film_2016_marvel-671

Un super super-héros !

Sur la lancée de son démarrage canon, DEADPOOL continue de dominer le box-office avec déjà 235,4M$ de recettes en seulement 10 jours. Le film se classe déjà 17ème des adaptations de comics derrière MEN IN BLACK. Sans tenir compte de l’inflation, la production Fox est déjà le plus gros succès de la franchise X-MEN devant L’AFFRONTEMENT FINAL et ses 234,4M$.

DEADPOOL fait également pour le moment largement mieux que LES GARDIENS DE LA GALAXIE qui cumulait 176,5M$ sur la même période. A ce rythme, DEADPOOL devrait dépasser les 300M$ en fin de carrière… quand on sait que le film a coûté 58M$…

Des nouveautés timides…

Derrière DEADPOOL quelques nouveautés se partagent les miettes et notamment le film religieux RISEN qui engrange 11,8M$ en 3 jours sur 2 915 copies. Pas mal pour un film qui n’a coûté que 20M$. Pour son réalisateur Kevin Reynolds, à qui l’ont doit WATERWORLD et ROBIN DES BOIS notamment, c’est plutôt une belle performance après l’échec de son dernier film TRISTAN & YSEULT il y a maintenant 10 ans.

Démarrage plutôt correct pour le film d’horreur THE WITCH avec 8,7M$ en 3 jours sur une petite combinaison de 2 046 copies. Précédé d’un excellent buzz, le film n’a coûté que 3,5M$ et devrait être une belle affaire pour son distributeur A24.

Démarrage plus mitigé pour le biopic RACE avec 7,3M$ en 3 jours sur 2 369 copies. Là encore le film n’a pas coûté très cher avec seulement 5M$. Et à l’image de RISEN, le film est l’occasion de retrouver un réalisateur porté disparu, à savoir Stephen Hopkins à qui l’ont doit PREDATOR 2, LOST IN SPACE ou encore BLOWN AWAY, et qui n’avait rien réalisé depuis 2007 et le film THE REAPING.

Des stars à la peine…

Ben Stiller semble définitivement avoir perdu la côte… Après 10 jours dans les salles, ZOOLANDER 2 ne cumule que 23,7M$ de recettes et aura du mal à dépasser les 30 en fin de carrière. Loin des 50M$ du budget… Cette suite ne semblait pas indispensable et son distributeur Paramount n’avait sans doute pas anticipé le carton de DEADPOOL.

Les Frères Coen ont également pris une petite claque avec leur dernier film AVE CESAR ! qui devrait terminer sa carrière autour des 30M$. Universal ne devrait pas perdre d’argent, le film n’ayant coûté que 22M$, mais cela reste une contre-performance quand on voit le casting du film (Clooney, Tatum…).

TOP 10 WEEK-END DU 19 AU 21 FEVRIER 2016

FILM (semaines) WEEK-END   TOTAL DISTRIBUTEUR ESTIMATION CUMUL FINAL
1.DEADPOOL (1) 55 -59% 235,4 Fox 310
2.KUNG FU PANDA 3 (4) 12,5 -37% 117,1 Fox 145
3.RISEN (1) 11,8 11,8 Sony 35
4.THE WITCH (1) 8,7 8,7 A24 25
5.HOW TO BE SINGLE (2) 8,2 -54% 31,8 Warner 45
6.RACE (1) 7,3 7,3 Focus 20
7.ZOOLANDER 2 (2) 5,5 -60% 23,7 Paramount 30
8.STAR WARS : LE REVEIL DE LA FORCE (10) 3,8 -38% 921,6 Disney 930
9.THE REVENANT (9) 3,8 -42% 165,1 Fox 175
10.HAIL,CAESAR ! (3) 2,6 -59% 26,2 Universal 30
Share Button

4 comments

  • Deadpool est une sacrée surprise ! Le film est la preuve que les gens veulent toujours des comics et des super-héros… mais en abordant des registres différents pour toucher un autre public. Humour ras de la ceinture et violence exacerbée, il fallait un film enfin décomplexé. Je pense que la Fox a compris le message après le naufrage des 4 Fantastiques !!!

  • Je trouve désolant 1) de s’accrocher à des Golden Globes, Oscars, Ours de la Berlinale quand les dessous des choix sont devenus malsains.
    Qu’on laisse les spectateurs seuls juges! Le matraquage publicitaire autour de The Revenant, du pénis de Reynolds etc , les publications du nombre d’entrées le premier jour, le premier week- end, le bankable des acteurs et ainsi on gâche tout, On va voir The Revenant, on déduit que le public aime la violence et les bluckbosters, alors on fait du sexe et de la violence et on entre dans un cercle infernal.
    Les talents des acteurs et la qualité des films, le choix de thèmes sont impactés très négativement. Spotlight en fait les frais.
    Je déteste Depardieu mais il a eu raison à Berlin.

    • chacun est libre de choisir ses critères de choix pour aller voir un film… personne ne vous oblige à suivre ce blog… le cinéma est une industrie et donc il est intéressant d’en analyser les chiffres… mais encore une fois livre à chacun de lire ou pas les critiques, de lire ou pas les analyses…

      • Je ne pense pas que chacun soit libre de ses choix. Sur ce point il y a un livre de Tcharnovsky « Le viol des foules » qui fait école pour ceux qui précisément ont à influencer les foules. Utiliser la publicité, faire de la propagande de façon à laisser croire à chacun qu’il est son propre décideur, c’est un métier.

Laisser un commentaire