hibou

Le flop hallucinant de la comédie de Ramzi HIBOU

Box-office France, Dossiers
Share Button

L’un des pires démarrages de tous les temps ?

On tient là l’un des pires démarrages de l’histoire du cinéma ! Imaginez qu’en moyenne à chaque séance du film HIBOU, il y avait moins de 3 spectateurs dans les salles ! La comédie de Ramzi n’a en effet engrangé que 5 358 entrées en 5 jours malgré 102 copies, soit le 229ème démarrage de l’année…

L’un des pires démarrages de tous les temps pour un film sorti sur plus de 100 copies. En effet même en remontant plusieurs années en arrière, impossible de trouver trace d’un aussi mauvais démarrage…

Les raisons d’un échec ?

Alors comment expliquer ce bide ? Ramzi Bedia l’a dit lui-même, il ne cherchait pas le succès en réalisant son 2ème film (il avait déjà réalisé SEULS TWO en 2008, aux côtés de son fidèle complice Eric Judor). Effectivement HIBOU est atypique et rien que la bande-annonce a de quoi perdre les spectateurs potentiels. Sans parler d’une affiche peu vendeuse qui ne met pas en avant le principal argument du film, à savoir Ramzi lui-même.

Le timing de sortie n’a pas aidé non plus avec une météo enfin estivale et la fin de l’Euro de Foot. Enfin il faut également parler de la distribution du film faite par Gaumont. En sortant le film sur 102 copies, le distributeur n’a pris aucun risque tout en évitant une sortie technique (sur quelques copies afin d’obtenir les aides du CNC notamment). Après avoir donné son feu vert à la production du film, le distributeur s’est-il rendu compte trop tard que HIBOU n’avait quasiment aucun potentiel commercial ?

De la place en France pour des films comme HIBOU ?

Et c’est bien là le problème. En France les distributeurs français ont souvent du mal à promouvoir des films qui ne rentrent dans aucune catégorie, notamment les comédies. Gaumont sait parfaitement lancer LES VISITEURS, PATTAYA ou encore OSS 117, mais a plus de mal sur des films qu’il faut travailler sur la durée. Car avec un pitch décalé et des critiques assez positives, HIBOU rentre complètement dans cette catégorie.

On pourrait d’ailleurs le comparer à certaines productions Fox Searchlight comme THE GRAND BUDAPEST HOTEL, LITTLE MISS SUNSHINE ou encore SIDEWAYS. Des comédies qui sortent un peu de l’ordinaire et qu’il faut travailler de façon assez chirurgicale avec un gros boulot sur les relations avec les journalistes et une distribution adaptée.

Prenons l’exemple de LITTLE MISS SUNSHINE, que Fox Searchlight a parfaitement travaillé en France. Le film a été distribué sur seulement 72 copies lors de sa première semaine mais a tout de même engrangé près de 76 000 entrées en seulement 5 jours pour un cumul final au-delà du million d’entrées. Une performance possible grâce à un gros travail de son distributeur pour créer le buzz en amont (Festivals…) et une répartition des salles optimisées avec 25 des 72 en région parisienne (cible prioritaire des films plus pointus). Avec 17 copies en région parisienne sur 102, Gaumont n’a sans doute pas optimisé au mieux sa distribution sur HIBOU.

Mais Gaumont n’est pas le seul a s’être cassé les dents sur des comédies françaises atypiques. Diaphana a eu le même problème avec le film de Quentin Dupieux REALITE. Pourtant le film avait un peu mieux démarré que HIBOU avec 32 354 entrées en 5 jours sur 70 copies. Malheureusement pour un cumul final de 85 000 entrées.

Alors bien évidemment la qualité du film et le bouche à oreille finissent souvent par déterminer le succès d’un film. Mais on peut raisonnablement se demander si les distributeurs français sont toujours armés pour sortir au mieux ce type de production…

HIBOU devrait terminer sa carrière sous les 20 000 entrées. Sans doute un échec commercial pour Gaumont (le film a coûté 4 millions € et aurait sans doute eu besoin de dépasser les 500 000 entrées) mais qui n’empêchera peut-être pas le film de devenir culte et trouver son public en vidéo ?

Share Button

2 comments

Laisser un commentaire