purge

La franchise THE PURGE (AMERICAN NIGHTMARE) : une dynamique rare

Box-office France, Dossiers
Share Button

En général un franchise commence à s’essouffler au 3ème volet, si ce n’est dès sa suite. Mais il y a une franchise qui ne semble pas s’essouffler, c’est celle créée par le génie du marketing, JASON BLUM, à savoir THE PURGE (AMERICAN NIGHTMARE en Français…).

Succès surprise au box-office US à l’été 2013 avec 64,5M$ pour un tout petit budget de 3M$, le premier volet de la franchise THE PURGE a été l’un des films les plus rentables de 2013. En France le film a connu un succès d’estime avec 372 000 entrées. Dans le monde le film n’a pas connu un immense succès puisqu’il a terminé sa carrière avec 89,3M$ (donc seulement 28% de ses recettes en dehors des Etats-Unis).

Seulement 1 an après, Universal et Jason Blum sortait la suite THE PURGE : ANARCHY qui dépassait le score du premier avec 72M$ au box-office US et 538 000 entrées en France (soit une augmentation de 45% des entrées en France). Dans le monde le film dépassait la barre des 100M$ de recettes (111,9M$ exactement) pour un budget de seulement 9M$. Là encore le film a été super rentable pour Universal.

Enfin en 2016 sortait le 3ème volet de la franchise, là encore avec un succès toujours aussi impressionnant puisque THE PURGE : ELECTION YEAR engrangeait 79,2M$ de recettes au box-office US (10% d’augmentation) et dépassait les 700 000 entrées en France (30% d’augmentation). Dans le monde le film cumulait 118,6M$ de recettes, encore une fois un record pour la franchise. Et dans la mesure où les coûts de production restent très maîtrisés (10M$ pour le 3ème volet, contre 9 et 3 pour les précédents volets), la rentabilité est toujours aussi impressionnante.

Avec la sortie du 4ème volet ce week-end, on pouvait s’attendre à une lassitude du public. Et pourtant il n’en est rien puisque le film a déjà engrangé 32M$ de recettes en seulement 5 jours. Un nouveau record pour le franchise. En France il a parfaitement profité de la Fête du Cinéma pour engranger 137 365 entrées sur seulement 262 copies pour son 1er jour. Là encore un record… On peut imaginer un cumul final aux Etats-Unis de plus de 60M$ et en France de plus de 600 000 entrées. Il faudra voir si le film arrive à monter en puissance dans le reste du monde mais un cumul au-delà des 100M$ est garanti. Quand on sait que le film n’a coûté que 13M$… Une nouvelle belle affaire pour Universal et Jason Blum.

Alors bien sûr il semble que la franchise ait atteint ses limites, notamment en termes d’histoire puisque ce nouveau volet est un prequel. On peut imaginer que les producteurs attendent un peu avant de lancer un nouveau volet de la franchise mais en attendant elle aura rapporté plus de 400M$ de recettes dans le monde pour seulement 35M$ investis dans la production des films…

Alors comment expliqué ce succès ? Tour d’abord un concept super fort qui a tout de suite attiré le public dans les salles. Ensuite des coûts de production super maîtrisés qui permettent une prise de risque très limitée. Enfin une régularité dans les sorties puisque les 4 volets sont sortis en seulement 5 ans, et à chaque fois à la même période de l’année (juin pour le premier et ensuite juillet pour les 3 autres). Le public est ainsi resté super fidèle à la franchise avec ce rendez-vous quasi annuel.

Un nouveau coup de maître de Jason Blum (GET OUT, PARANORMAL ACTIVITY, INSIDIOUS, SPLIT) qui montre une nouvelle fois sa capacité à créer des franchises dans le genre horreur.

Share Button

Laisser un commentaire