BRAD PITT

Share Button

 world-war-z-trailer-brad-pitt

Article du 26 décembre 2012

BRAD PITT est sans doute l’un des acteurs les plus connus dans le monde. Avant même d’être en couple avec Angelina Jolie, l’acteur était déjà une superstar ! De son apparition marquante dans THELMA ET LOUISE à la franchise OCEAN’S ELEVEN en passant par FIGHT CLUB, Brad Pitt a marqué de son empreinte le cinéma américain. Mais est-il pour autant l’acteur bankable qu’on nous présente en permanence ? Quelques éléments de réponse en chiffres…

1992 : L’EXPLOSION DE BRAD PITT

Après une apparition remarquée dans THELMA ET LOUISE, Brad Pitt fait ses grands débuts en tant que premier rôle dans COOL WORLD, aux côtés de Kim Bassinger en 1992. Le film ne remporte pas un franc succès avec seulement 14M$ de recettes aux Etats-Unis mais cela marque le début d’une année charnière pour la carrière de l’acteur. En effet on le voit, toujours en 1992, dans JOHNNY SUEDE, petit film indépendant qui ne rapport que 90 000$, puis aux côtés de Robert Redford dans ET AU MILIEU COULE UNE RIVIERE, succès critique et public 40M$ de recettes, soit l’équivalent aujourd’hui de 83M$.

SEVEN, LE SUCCES SURPRISE

Brad Pitt retourne au cinéma indépendant avec KALIFORNIA en 1993 (succès d’estime avec 2,4M$) puis THE FAVOR en 1994 (3,1M$ de recettes), avant de d’exploser au box-office aux côtés de Tom Cruise dans ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE (plus de 100M$ de recettes), et dans LEGENDES D’AUTOMNE (67M$) aux côtés d’Anthony Hopkins. Mais c’est véritablement SEVEN (en 1995), thriller que personne n’attendait, qui le consacre Star du box-office avec 100M$ de recettes et un véritable succès planétaire (près de 330M$ de recettes pour un budget de 33M$).

DES CHOIX DE CARRIERE RISQUES, PAS TOUJOURS PAYANTS

Brad Pitt est un acteur qui aime prendre des risques. Après l’énorme succès de SEVEN il va enchainer les rôles et les projets souvent inattendus avec un succès souvent mitigés. Que ce soit avec L’ARMEE DES 12 SINGES (57M$), SEPT ANS AU TIBET (38M$) ou encore FIGHT CLUB (37M$), le comédien est rentré dans l’histoire du cinéma avec des films parfois cultes mais qui n’ont pas vraiment rencontré leur public. Heureusement pour lui sa côté en dehors des Etats-Unis est souvent plus forte que sur le territoire américain, ses films rapportant en moyenne plus de 65% de leurs recettes à l’étranger (TROIE en est le parfait exemple puisqu’il reste à date son plus gros succès dans le monde avec près de 500M$ dont 73% en dehors des Etats-Unis).

LA FRANCHISE OCEAN

Après 5 années et 9 films qui n’ont pas dépassé la barre des 100M$ sur le territoire américain, Brad Pitt avait besoin d’un gros succès. C’est Steven Soderbergh qui va le lui donner avec le film chorale OCEAN’S ELEVEN, qui reste à date le plus gros succès du comédien en tenant compte de l’inflation. La présence de Georges Clooney à ses côtés a bien évidemment joué dans le succès de la franchise mais cela a redonné un peu plus de poids à Hollywood pour Brad Pitt. Il va ainsi enchainer les blockbusters comme MR AND MRS SMITH, son plus gros succès à ce jour, avec les films indépendants comme BABEL (34M$) ou encore L’ASSASSINAT DE JESSE JAMES (3,9M$).

LA CONSECRATION BUTTON

Il atteint finalement l’apogée de sa carrière en 2008 avec le succès public et critique de BENJAMIN BUTTON (127,5M$), 3ème collaboration avec David Fincher après SEVEN et FIGHT CLUB. Il enchaine par la suite avec le plus gros succès de Tarantino, à savoir INGLORIOUS BASTARDS, démontrant une nouvelle fois qu’il peut concilier critiques et grand public. Depuis on a pu le voir dans LE STRATEGE ou encore TREE OF LIFE et COGAN, 3 films qui n’ont pas vraiment rencontrer leur public même si ses performances en tant qu’acteur ont été largement reconnues. L’acteur a donc besoin de retrouver un succès public important pour pouvoir continuer à alterner films de Studios et films d’auteurs. WORLD WAR Z a la lourde tâche de remplir cette mission. Un sacré défi pour Brad Pitt qui a produit ce film de guerre précédé d’une bande-annonce très efficace mais également de nombreux problèmes de production et de dépassements de budget. Verdict l’été prochain !

BRAD PITT en quelques chiffres :

– 2Md$ de recettes (30 films) / 65M$ en moyenne par film

– 9 films au-dessus de 100M$ mais aucun au-dessus de 200M$

– 5,2Md$ dans le monde (25 films) / 208M$ en moyenne par film

– 65% en moyenne de recettes en dehors des US

– 46,2 millions d’entrées en France (29 films) / 1,6 million d’entrées en moyenne par film

TOP 25 BOX-OFFICE DE BRAD PITT AUX ETATS-UNIS

FILMS

ANNEE

Millions $

Avec l’inflation

1. MR. ET MRS SMITH

2005

186,3

230,8

2. OCEAN’S ELEVEN

2001

183,4

254,7

3. TROIE

2004

133,4

170,5

4. L’ETRANGE HISTOIRE DE BENJAMIN BUTTON

2008

127,5

141

5. OCEAN’S TWELVE

2004

125,5

159,4

6. INGLORIOUS BASTERDS

2009

120,5

128,1

7. OCEAN’S THIRTEEN

2007

117,2

135,2

8. ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE

1994

105,3

199,5

9. SEVEN

1995

100,1

182,3

10. LE STRATEGE

2011

75,6

76,3

11. LE MEXICAIN

2001

66,8

93,8

12.LEGENDES D’AUTOMNE

1994

66,6

121,7

13.SPY GAME

2001

62,4

87,4

14.BURN AFTER READING

2008

60,4

66,7

15.L’ARMEE DES 12 SINGES

1995

57,1

102,6

16.SLEEPERS

1996

53,3

95,8

17.MEET JOE BLACK

1998

44,6

75,2

18.ET AU MILIEU COULE UNE RIVIERE

1992

43,4

83,2

19.ENNEMIS RAPPROCHES

1997

42,9

74,2

20.SEPT ANS AU TIBET

1997

38

65,7

21.FIGHT CLUB

1999

37

57,8

22.BABEL

2006

34,3

40,7

23.SNATCH

2000

30,3

42,5

24.COOL WORLD

1992

14,1

27

25.COGAN

2012

15,5

15,5

TOP 25 BOX-OFFICE DE BRAD PITT EN FRANCE

FILMS

ANNEE

ENTREES

1. SEVEN

1995

4 943 000

2. OCEAN’S ELEVEN

2001

4 659 000

3. MR. ET MRS SMITH

2005

2 992 000

4. OCEAN’S TWELVE

2004

2 954 000

5. INGLORIOUS BASTERDS

2009

2 866 000

6. SEPT ANS AU TIBET

1997

2 794 000

7. TROIE

2004

2 775 000

8. L’ETRANGE HISTOIRE DE BENJAMIN BUTTON

2008

2 596 000

9. L’ARMEE DES 12 SINGES

1995

2 287 000

10. SLEEPERS

1996

1 754 000

11. ENTRETIEN AVEC UN VAMPIRE

1994

1 637 000

12. OCEAN’S THIRTEEN

2007

1 634 000

13. SPY GAME

2001

1 481 000

14. LEGENDES D’AUTOMNE

1994

1 470 000

15. BURN AFTER READING

2008

1 459 000

16. ENNEMIS RAPPROCHES

1997

1 288 000

17. ET AU MILIEU COULE UNE RIVIERE

1992

1 242 000

18. FIGHT CLUB

1999

1 093 000

19. TREE OF LIFE

2011

873 000

20. BABEL

2006

744 000

21. MEET JOE BLACK

1998

736 000

22. LE MEXICAIN

2001

721 000

23. SNATCH

2000

579 000

24. L’ASSASSINAT DE JESSE JAMES

2007

300 000

25.COGAN

2012

220 000

Share Button

Laisser un commentaire